La beauté ne fait pas tout (Ou The Duct sur Amstrad CPC)

Comme vous le découvrirez bientôt sur ma chaîne Youtube, j’ai récemment fait l’acquisition de la mal aimé console d’Amstrad, la GX4000. Mal aimé car sa logithèque est composé en majorité de titre moyen, voire mauvais. Malgré cela surnage dans le lot quelques pépites comme Pang par exemple. Et malgré la logithèque famélique et de moyenne qualité les jeux se vendent à prix d’or. Pourquoi donc ais-je acheté cette console alors ? D’abord elle était dans un bel état, en boite et à un prix intéressant. Même si il manquait le transfo et que peut être la péritel n’était pas celle d’origine elle avait l’avantage d’être très longue. (N’y voyez rien se salace !).

Moi, beau comme un prince, fier comme Artaban, en train de ce demander qu’elle connerie il a fait en achetant cette soucoupe volante … Ben si regardez la boite !

Mais je savais surtout qu’en investissant un peu d’argent en plus (une 70 aines d’euros) je pouvais transformer cette souillon en princesse. Cet accessoire c’est une cartouche C4CPC qui permet de passer l’intégralité des jeux de la GX4000 mais surtout quelques centaines de jeux Amstrad CPC adapté à la console par des passionnés. Exit les configs de touches au clavier par exemple, et bonjour le pad 2 boutons, que je trouve agréable de la GX4000.

La C4CPC que j’ai reçu à été livré avec une carte SD rempli de jeux divers et varié, et voici l’objet de ce billet de blog.

Alors vu comme ça, c’est pas très sexy, ça fait pas bander, mais c’est diantrement efficace. Et une petite coque de cartouche imprimée 3D ça rend le tout très regardable.

Dans le lot, après avoir tester maintes bouses et jeux moyens, une pépite qui n’en à pas l’air est apparu. Cette pépite s’appelle « The duct » et … il est moche.

Ouais, même l’écran titre il est moche et fait en mode fil de fer … A part le « PRESS ANY KEY … » et le contour.

Avec sa 3D à peine en fil de fer, il fait peine à voir, seul l’habillage autour du jeu en 4 pauvres couleurs semble sauver la mise graphique. Le but du jeu est simple, à l’aide de votre voiture en fil de fer vous devrez traverser un tunnel rempli … d’objet bizarres eux aussi en fil de fer.

Ici, point d’accélération, votre véhicule avance tout seul, ses seules capacités étant de tirer, de faire pivoter le tunnel et de … sauter. On n’à pas à faire à un jeu de course, mais plus à un shoot’em up qui par certains aspect très lointain (tel Alain de loin) me fait penser à Starfox.

Oui c’est toujours aussi moche, mais les « ronds » verts sont des adversaires mortels à détruire ou à éviter.

Voiture oblige, sur la route vous pourrez récupérer des boules de fuel qui son planté tel une sucette au bout d’un bâton. Pour les récupérer il va falloir sauter avec un timing parfait lorsque votre véhicule est à quelques pixel du bâton qui tiens la boule de fuel.

Oui, c’est inexplicable … il faut y jouer pour comprendre …

Alors non seulement il y a la gestion du fuel mais également de l’énergie, représenté par des boules avec un E à l’intérieur, mais il suffit de passer dessus pour les récupérer. Tout le reste est mortel, engin presque, quelques arches vous rapporterons du score bonus en passant dessous, comme dans starfox tiens … mais je me répète TOUT le reste est mortel et vous fera perdre de l’énergie.

La boule à droite avec un « E » dans le mauvais sens, c’est de l’énergie. Allez expliquer ce genre de chose à l’écrit …

Mais vous n’êtes pas sans arme et disposez d’un rayon laser frontal plutôt efficace et vous en aurez bien besoin. Car entre faire pivoter le tunnel pour éviter les obstacles et détruire les vaisseaux ennemies, vous aurez beaucoup à faire !

Certaines zones sont infernales, mention spéciale à la fin du premier niveau avec des V qui s’enchaînent selon certains angles. Il faudra passer entre leurs jambes sans les toucher sous peine de destruction immédiate.

Encore une fois, désolé de ne pas savoir mieux vous l’expliquer, la représentation graphique est tellement abstraite que j’ai du mal à formuler les choses que je vois à l’écran.

C’est la les « V » dont je parle. Ok, la on dirait pas les V, mais j’ai fait pivoter le tunnel pour passer entre leur jambe comme j’essaye de vous l’expliquer dans ce putain de paragraphe au dessus !!!

Et dès le second nouveau on pourrait se croire dans un maniac shooter tellement il y à de monde qui veut votre peau.

Et même si le jeu subit quelquefois des ralentissements dès que beaucoup d’objets bougent simultanément l’ensemble du jeu reste très souvent étonnamment rapide et fluide !

Trève de bavardage, un jeu comme celui là s’essaye pour mieux le comprendre, je ne dis pas que vous accrocherez, car la représentation graphique est très spéciale, mais j’ai personnellement envie d’y retourner pour à chaque fois aller un peu plus loin dans ces tunnels qui doivent mener vers l’enfer !

2 commentaires sur “La beauté ne fait pas tout (Ou The Duct sur Amstrad CPC)

  1. J’ai beaucoup de tendresse pour la GX4000 aujourd’hui même si je la haïssais à l’époque pour l’arnaque qu’elle était en se faisant passer pour une console à hauteur de la megadrive…

    J'aime

  2. Ce n’est pas une mauvaise console, c’est en revanche un mensonge marketing…
    Sur chaque expo où notre asso est présente nous faisons découvrir Pang et d’autres petits bijoux grâce à une multicart « faîte maison » et les gens sont assez surpris.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s