Ma première rencontre avec le Commodore 64.

Allez, un peu de radotage sur ce blog, ça ne fait pas de mal !

Je vais donc vous raconter aujourd’hui ma première rencontre avec un micro ordinateur qui marquera mon enfance, j’ai nommé le Commodore 64.

J’aimais beaucoup étant jeune, voire très jeune, aller chez mon cousin Laurent, on y jouait au Playmobil, surtout avec le fort des cowboys,

Oui c’était ce fort là ! On y jouait fort Alamo qu’on avait vu à la dernière séance, ou tout les soldats se font buter par un siège indien si je me souviens bien 🙂

et à la dictée magique (oui un jeu éducatif, mais qui parlait !!!).

Epele MAISON, M.E.I.S.O.N … Faux, essaye encore !! Je crois qu’il y avait même maître Cappelo sur la boite …

Mon autre cousin, donc le grand frère de Laurent, qui s’appelle Vincent s’était vu offrir un Oric Atmos sur lequel je découvrir L’aigle d’or, le Diamant de l’île maudite ainsi que mon premier jeu de strip poker, ou l’on pouvait même déshabiller un homme. (mais ça c’est une autre histoire).

Et puis un jour, lors d’une visite chez eux, Vincent et ses potes étaient installés dans le salon devant la télé ou défilait le scrolling ultra fluide de Kung fu master. Je connaissais le jeu, malgré ma jeunesse j’écumais déjà les salles d’arcade de mon coin, avec mon voisin qui m’emmenait quelquefois avec lui dans ses salles enfumées.

En plein séance de tatanage de boss de premier niveau !! Admirez moi ce levé de jambe !! C’est beau !

Sur la table du salon trônait le commodore 64 dans sa forme de boîte à pain. Hélas, je m’entendais beaucoup mieux avec mon plus jeune cousin qu’avec le plus vieux. Mais j’eu quand même le droit d’en faire une partie, mais pas beaucoup plus.

Alors je vous déconseille fortement d’essayer de conserver votre pain dans cette boite quand même …

Avec ce Kung fu master, Vincent avait eu 2 autres jeux, qui d’ailleurs étaient tous des originaux, et pas des moindres.

D’abord Super Zaxxon qui était la suite de Zaxxon, que je connaissais bien car j’y jouais sur la Colecovision, qu’une personne de la rue m’avait prêté. (Et oui, j’ai vécu une époque où les gens d’une même rue se connaissaient, s’adressaient la parole voire étaient même amis …).

J’ai pu le voir tourner et apprécier encore une fois un scrolling impeccable et un gameplay qui finalement n’a pas vraiment vieilli de nos jours. Par contre, les dragons, boss de fin de niveau, sont toujours aussi difficile à détruire.

C’est comme Zaxxon, mais en super !! Et Nintendo n’était pas encore passé par la pour mettre des supers partout en préfixe !

Mais c’est le 3ème jeu que je voulais absolument essayer. Beach Head 2 !! Lui aussi j’en avais entendu parler … je l’avais même entendu parlé ! A la télé !

En effet à l’époque Patrice Drevet (à ne pas confondre avec sa progéniture Cyril …) l’avait présenté à la télévision dans je ne sais plus quelle émission. Et c’est de l’épreuve finale du jeu que je me rappelait parfaitement.

Lui, je l’aimais bien, j’ai jamais pu piffrer son fils par contre. Et j’arrive toujours pas à le piffrer … Je n’y peux rien.

Dans cette épreuve finale, vous, soldat de la résistance vous combattez le dictateur en personne dans un match de … lancé de freesbee mortel ! Et celui qui se faisait toucher tombait de la plateforme ou il se situait en criant ! Oui, de la digitalisation vocale, chose que je n’avais jamais entendu sur un micro ordinateur jusqu’à présent.

C’est cette séquence qui était passé à la télévision … Vous imaginez vous Bush versus Saddam à se lancer des freesbees pour savoir qui gagne la guerre ??

J’ai demandé à mon cousin Vincent si je pouvais y jouer, celui ci me refusa cette requête pour la raison suivante : “Non, je vais devoir faire tourner la K7 et rembobiner la bande, ça va abîmer le jeu”. J’aurais sincèrement préféré qu’il me dise un bon vieux “va te faire foutre !” j’aurais eu l’impression d’être pris pour un con …

Car oui j’avais déjà un micro ordinateur à k7 à l’époque (un SC3000) et des K7 j’en bouffais des tonnes avec mes petites programmes basic et autres tests. Et quand on sait que plus de 30 ans après de nombreuses K7 fonctionne encore …

Donc voilà, ma première rencontre avec le Commodore 64 à été un mélange d’admiration et de frustration. J’ai eu mon propre Commodore quelques temps plus tard, et j’ai rapidement eu plus de jeu que mon très cher cousin Vincent.

Lui était déjà passé à autre chose, les filles ou les études supérieures, ou les deux … une chose est sûre par contre, qu’est ce que mes cassettes ont pu tourner ensuite, sans que la bande de s’abîme vraiment 🙂

5 commentaires sur “Ma première rencontre avec le Commodore 64.

  1. Bonjour, Joli article, visiblement tu es encore un bon stock de nostalgie malgré ton récent article.
    J’ai découvert ta chaine que récemment et évidemment vu mon à age (1973) beaucoup de choses font « tilt » (oui, il y a un sens caché pour les vieux) en tout cas c’est une réussite, la chaîne est très intéressante et distrayante, et ce dernier qualificatif n’est pas péjoratif selon moi.
    Je suis pas mal intéressé par la partie « jeuxdéveloppe » mais ça semble plus ou moins abandonné, en tout cas je pense que ton parcours dans le domaine pourrait faire le sujet d’un article ou d’une vidéo, comment as-tu commencé ? es-tu dev pro dans un autre domaine ? formations ? etc
    D’ailleurs dans une vidéo tu parles de ton désintérêt pour le code, mais pourquoi ?

    Bon courage j’espère que tu continueras dans cette voie, sans tourner en rond, bon courage et mollo sur les gros mots 🙂

    Oui la période nostalgie dur, dur, et à mon a mon avis cela signifie beaucoup de choses …

    J'aime

    1. Hello, merci pour le commentaire. Ce post n’est pas nostalgique, vraiment pas, c’est juste … ma journée d’il y à quelques dixaines d’années, qui était plus intéressante que celle d’aujourd’hui par exemple ou je n’aurais pas eu grand chose à raconter 🙂 🙂 Oui j’ai arrété de coder, pour plusieurs chose, j’avais l’impression de faire toujours la même chose, (structure joueur, structure ennemi, structure tir, structure univers …) et j’avais aussi atteint les limitations d’un palier technique qui m’aurait obligé de passer à l’assembleur ce qui aurait demandé énormément de temps pour un résultat incertains. Et également le fait que j’avais envie de passer à des jeux plus originaux sur des machines plus puissantes que la Coleco. Mais là il aurait fallu monter une équipe et bosser sur un temps beaucoup plus long, et j’ai du mal, je suis plus un sprinter qu’un marathonien. Sinon oui, j’ai un bagage informatique de fait de mon métier et de mes études. Pour ce qui est des gros mots, désolé, c’est dans mon ADN. Et vu que mes vidéos c’est mon plaisir, je ne vais pas commencer à changer pour plaire à tout le monde, ce qui est de toute façon une cause perdu d’avance que ce soit dans le monde réel ou sur « l’internet » 🙂 Et puis il y à tellement d’autre Youtuber poli … autant que je ne fasse pas comme eux 😉

      J'aime

  2. Merci Michel pour cette réponse aussi rapide que complète

    Reste que ton parcours dans le code pourrait en intéresser plus d’un, à commencer par moi – et c’est déjà pas mal ! –

    J’espère que tu développera d’autres concepts pour ta chaîne, j’aime bien le ton et je me sens plutôt proche de tes centres d’intérêts.

    Tu tiens là un marché youtube de niche, l’informaticien chauve et vintage (enfin vieux quoi)

    Je suis personnellement en plein cœur de cible.
    Ce qui est marrant d’ailleurs c’est que plus le temps passe moins j’aime jouer (tu as bien de la chance d’ailleurs de conserver cette flamme) mais j’aime toujours voir quelqu’un jouer et découvrir un jeu.

    J'aime

  3. Hello Michel.

    Merci pour ce sympathique article et les souvenirs personnels que tu évoques.

    L’émission de Patrice Drevet dont tu parles, c’est le « Mini Journal », et plus particulièrement la rubrique du « Joystick en folie » d’Henri Legoy (qui devait passer tous les mercredis).

    Ca va être très compliqué de retrouver ta séquence, mais voici un extrait qui s’en approche beaucoup : https://youtu.be/PSxBx9OAPE8?t=65

    Au plaisir de lire un de tes prochains billets.

    J'aime

  4. Salut miche miche, c est claudie !!!

    Bon toujours pas d amiga 500 à m échanger contre mon magnifique spectrum + 2 ?!!

    Je viens pas tous les jours sur ton blog, pas que ca à faire non plus, mais la par hasard…j y passe !

    ET de quoi traite le sujet ?? De mon c64 adoré !!!!!!

    Je suis de 1973 donc meme génération que toi et je dirais que notre rencontre avec le c64 est similaire!!

    Moi c est en allant chez mon cousin qui habitait lambersart que la lumière fut !

    Il avait 1 vic 20 qu il revendra pour s acheter cette merveille !! Je me rappelle aussi avoir essayé ce kung fu master avec mes frères a tour de role, toujours trop court !

    j étais hypnotisé par tous ces jeux! Mais nous, nous n avions aucun ordi à la maison !

    Peu de temps après, mon père décida d acheter 1 télé pour mon frère ainé.

    Mais mon frangin, lui, voulait 1 c64 !!! Du coup il a eu la télé et le c64 !!!!! le veinard…

    Le frangin n était pas tres accro aux jeux videos et donc j ai commencé à mettre mon nez la dedans….

    Le cousin était 1 vilain pirate qui donc nous copiait tous les jeux ripés sur k7 avec le turbo tape, j ai jamais du acheter 1 jeu, oups !!

    Que de temps passé sur cette machine seul ou avec les potes qui se demandaient comment je faisais pour avoir tant de jeux…

    Quelle belle époque et quelle machine !!!!!!!!!!!!!!!!!

    A+ miche !!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s